20 ans

2 Commentaires »

Le 3 Juillet 2014
lele1

Il y a 20 ans jour pour jour, notre petite soeur partait. Elle avait 26 ans.

Aujourd’hui, Caro, une autre de mes soeurs, m’a envoyé ce petit mot qui parle si bien de la disparition d’un être cher, du temps qui passe et de l’amour.

Quand on pense à tout ce qu’elle n’aura pas connu : nos enfants, l’iphone, le 11 septembre, l’€uro, l’interdiction de fumer dans les lieux publics … ça parait loin.

Et puis quand on retombe sur un vêtement qu’elle portait, une photo qu’on n’avait plus jamais vue, qu’on se rappelle minute par minute ce moment où on a appris …

Quand on se souvient vraiment d’elle, de sa façon de bouger, de tirer sur sa clope, de monter dans sa Clio jaune, de rire, d’être contente de nous voir, de dire des conneries, de faire des conneries … c’était il y a pas si longtemps!



Cruchot

Vos commentaires sont les bienvenus »

Le 1er Juillet 2014 

Christian Estrosi, le maire de Nice, parle comme un maire réac des années 60 sorti tout droit du Gendarme de Saint Tropez. Sauf que lui, le 1er juillet, il ne déclare pas la chasse aux nudistes mais aux drapeaux étrangers.

Tant pis pour le Sud, c’était pourtant bien, on aurait pu vivre, plus d’un million d’années et toujours en été.

,

Desolação

Vos commentaires sont les bienvenus »

Le 27 Juin 2014

Rouler la nuit dans la banlieue-est de São Paulo est un spectacle glauque, loin des images surannées de Copacabana ou de Leblon. Si la nuit, tous les chats sont gris, dans cette zone de délabrement humain et urbain, ils sont noirs pour de vrai. 

DSC03716-2

DSC06286-2

DSC03725-2

DSC03705-2

DSC03699-2

DSC03742-2

DSC03745-2

DSC03747-2

sao



Une dernière samba et j’y vais

3 Commentaires »

Le 12 Juin 2014

velha guarda portela

Comme on risque de se manger du Brésil pendant quelques semaines, autant avoir la bande son qui déhanche comme il faut.

Il y a quelques années, notre amie Gisela m’a fait découvrir les sambas d’une bande de vieux briscards de Rio appelée Velha Guarda da Portela. Moitié saudade, moitié carnaval, ce disque fait partie de mon top 20 absolu de tous les temps fois les étoiles jusqu’au ciel.

Parfois, quand je dis à Anne “tu n’oublieras pas de passer ce morceau à mon enterrement”, elle me répond “tu le mettras toi même”. Alors, le jour de ma mort, j’irai vers la sono, je pousserai le volume sur MAX et j’écouterai cette chanson en boucle avant de m’endormir pour toujours.

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Si vous voulez l’album, dites le moi et je vous envoie la came par dropbox (francois_moret@yahoo.com).

,

Je veux te dire

Vos commentaires sont les bienvenus »

Le 2 Juin 2014

Comment faire encore de belles découvertes dans le champ de désolation qu’est la chanson française? La méthode est simple : vivre au Québec en 1974…



Les filles

Vos commentaires sont les bienvenus »

Vendredi 30 Mai 2014

Je me rappelle parfaitement l’émotion ressentie la première fois que j’ai entendu la voix de Sharon Van Etten, il y a quelques années à Austin. Depuis, le zeste de mélancolie qui émane de ses ballades raffinées me fait le même effet à chaque fois : il me retourne comme une crêpe. Son nouvel album “Are We There“, paru ces jours-ci, est une merveille.

Sinon, la semaine dernière, j’étais en Belgique pour trois jours. J’y ai revu ces deux petites filles qui ne se sont jamais rencontrées et qui par hasard arboraient toutes les deux des T-shirts aux références californiennes. Tout le bien que je leur souhaite est qu’elles soient aussi inspirées que Sharon Van Etten quand elles seront grandes. C’est pas peu dire.

laraLara, 24/05/2014

roseRose, 24/05/2014

, ,

Birds of Venice

1 Commentaire »

Le 12 Mai 2014

5

6

4

8

2

7

,

Fantastic Man

Vos commentaires sont les bienvenus »

Le 11 Mai 2014
IMG_1675

William Onyeabor est un nigérian qui a enregistré quelques ovnis à la fin des années 70 pour ensuite tout arrêter et devenir pasteur. Sa musique est indéfinissable mais pourrait être le chainon manquant entre le chamanisme rythmique de Fela et les délires synthétiques de Kraftwerk.

La récente réédition de la quintessence de son oeuvre sur le label de David Byrne a instantanément provoqué une déflagration d’enthousiasme. Damon Albarn, LCD Soundsystem, Hot Chip, Money Mark, Blood Orange et Caribou ne jurent plus que par le mystérieux africain au chapeau de cowboy.

Depuis quelques jours, le grand David Byrne et ses illustres camarades sont en tournée pour mettre à l’honneur le collier de perles musicales d’Onyeabor. Si la bande passe par vos contrées, je vous conseille de lâcher illico ce que vous faîtes et d’aller vous prendre une grosse cargaison de vibrations ondulatoires. Croyez-moi, je sors d’en prendre.

Qui est William Onyeabor? Si vous avez 30 minutes à perdre joyeusement :



Springbreak Drawing (Dieg+Fran)

1 Commentaire »

Le 5 Mai 2014

df3

,

Le grand Damon

Vos commentaires sont les bienvenus »

Le 1er mai 2014

da2

L’année dernière à Coachella, alors que son copain lui demandait “c’est qui Blur?“, j’ai entendu un adolescent répondre “je crois que c’est le nouveau groupe du mec de Gorillaz“. C’est désespérément drôle et montre que la grande roue tourne aussi pour Damon Albarn.

Cela dit, un an plus tard, il serait compliqué de trouver meilleur artiste pour illustrer la modernité musicale en 2014. Son récent “Everyday Robots” est, malgré son titre, une merveille d’humanité; une ode cotonneuse à l’éclectisme et la liberté.

Depuis 10 jours, chez moi, ce disque est en high rotation. Mieux, il est en rotation unique. Je le conseille aux teenagers qui se moquent du temps qui passe et à tous les autres à la recherche d’un baume de douceur mélancolique.

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Rien à voir : ce matin, par hasard, je suis retombé sur la phrase qu’avait laissé Desproges dans le livre d’or d’un restaurant parisien étoilé : “Merci. Je m’ai bien régalé. Signé : Marguerite Duras”.

En riant tout seul dans ma cuisine, j’entendais déjà des hordes de boutonneux me demander : “Mais au fait, c’est qui Desproges?”

,