Ces derniers mois

Le 13 Aout 2016

Le mois de mai en Harley sur les routes d'Arizona avec Jean-Paul, Bernard et Benoit. Je ne sais plus où j'ai lu cette citation : "L’affection réciproque n’a pas ce degré de sensibilité ardente qui fait que le moindre pli est un supplice. Les vieux amis s’aiment avec des plis". 

J'ai toujours aimé les noms des neighborhoods de Los Angeles. Il y a deux mois, on a déménagé de Los Feliz à Silverlake, des gens heureux au Lac d'Argent.

Il y a une vingtaine d'années, je ne sais pour quelle raison, Gérard Depardieu allait et venait dans mes rêves. Il se pointait à la table familiale, m'emmenait sur sa moto comme un grand frère et me défendait dans les bagarres. Cet été, j'ai lu avec ravissement ses deux livres autobiographiques ("Ca c'est fait comme ça" et "Innocent") et depuis, il revient dans mes rêves. Cette nuit, tous les deux, on a fait la tournée des bars. Il a vomi dans le caniveau et c'est moi qui l'ai ramené chez lui. Sacré Gérard!

Sasha quitte la maison. Cette roue qui tourne, c'est un peu triste mais c'est plein de belles choses à venir.

Cet été, Anne et moi avons passé une semaine à bouger en Espagne. Quand j'avais 15 ans, je passais mes étés à Cadaques. Je garde le souvenir d'une italienne qui, malgré son jeune âge, avait sa maison sur le joli petit port en face du Bar Maritim, là où on pouvait voir Dali promener son ocelot.  Je n'ai pas retrouvé la maison mais la ville n'a pas trop bougé sauf que depuis Dali est mort; que des touristes en maillot visitent sa maison et achètent des t-shirts imprimés du sublime tableau de La jeune fille debout à la fenêtre.

Dans 6 semaines, je vais faire San Francisco-Los Angeles à vélo. Pourquoi je fais ça? Sans doute pour me prouver que je suis encore jeune malgré les 50 piges qui se pointent. Surement parce que je veux encore et plus que jamais tout essayer et avoir comme seul mantra "n'ayons peur de rien". Et puisque cette foutue roue doit tourner, autant la faire tourner encore et encore sur la One, la plus belle des routes bordant le Pacifique.

mateosashaMateo & Sasha, Los Angeles

old womanLa vieille, Barcelona

kidsKids, Napflio

vieux clopeLe vieux, Barcelona

anneAnne devant le Macba, Barcelona 

museeMacba, Barcelona

la vergeValencia

thaisTais, Barcelona

DSC09342Anne et Kenza, Sparte

lampe nuitSuperior, Arizona

pharmacieValencia

adidasEvren and Lihuane, Barcelona

ongle Nice nails, Athens

vieuxL'autre vieux et Andrés Iniesta, Barcelona 

diego and meDiego et moi, Barcelona

revoltezRevoltez vous, Paris

cielMojave, California

didiDiego, Barcelona

chat2Le chat, Barcelona

DSC00014Juliette, Barcelona

DSC09947Tais et Sasha, Barcelona

DSC09936Nice nails, Barcelona

DSC09130Le chat 2, Napflio

DSC09010La tombe, Aggelokastro

DSC08102Mes amis et moi, Yuma

DSC09615Anne et Diego, Barcelona

copperSuperior, Arizona

motoAlgodones Dunes, California

DSC09957-2Juliette et Sasha, Barcelona

Lucha VaVOOM

Le 11 Février 2016 "Sex, comedy and comic book violence, everyone needs a little Lucha VaVOOM in their life"

Lucha VaVOOM is a non-stop, action-packed scream-a-thon, where Mexican Masked wrestlers flip and fly, performing breathtaking acrobatic feats.  It’s good vs. evil played out in a one fall, Lucha Libre exhibition-style match for maximum enjoyment.

In between matches, the finest, handpicked burlesque acts from around the world astound us; at Lucha VaVOOM, we like a little sexo with our violencia.  Raucous aerial acts, Pogo-stick peelers, hula-hoop hotties; we’ve got it all.

DSC07811

DSC07839

DSC07873

DSC07845

DSC07829

DSC07819

DSC07808

DSC07788

DSC07755-2

DSC07720-2

DSC07735

 

 

Miami

Le 28 Décembre 2015 En ce moment, on ne peut pas quitter le territoire US alors on a été prendre notre piquouse d'Amérique Latine à Miami. On a aussi beaucoup écouté les boleros de Mari Trini y Los Panchos qui vous filent la chair de poule même sous 30°.

12

 

 

 

 

333 4

qdqds

 

 

999

5

 

2

 

13zzz

https://www.youtube.com/watch?v=f1YcP2gGJAg

 

Dylan LeBlanc

Le 31 Octobre 2015 Je suis heureux et fier de cette nouvelle signature. Il s'appelle Dylan LeBlanc et vient de Muscle Shoals, la mythique ville musicale d'Alabama (si vous ne l'avez vu, foncez sur le documentaire "Muscle Shoals").

Sa voix est douce et sombre, ses mélodies sont simples et mélancoliques: tous les ingrédients pour faire un grand disque. "Cautionary Tales" sortira en janvier 2016.

https://www.youtube.com/watch?v=eqmGPBzZjsc

DMA'S

Le 25 Août 2015 3 accords, une voix de petite frappe, une guitare distordue comme les premiers Eno: une perle de britpop pourtant venue d'Australie.

DMA's, on retient.

Photos d'été

DSC02846-2Les maisons, Tournai

DSC02855Le nain de jardin, Tournai

DSC04784L'abruti du Musée d'Orsay, Paris

DSC02869La solitude, Tournai

DSC04886Anne dans le métro, Paris

DSC03335Sophie, Sicile

DSC04974Manuela au Chateau La Coste, Aix-en-Provence

DSC03008Kenza et la cigarette, Sicile

DSC04551Léon et Josh Smith, Le Lavandou

DSC05389Damien avant la défaite, Saignon

DSC04161Arsène et les boules, Turquie

DSC05174Ivy-Rose, Saignon

DSC05301Sienna et Salinger, Saignon

DSC04701Diego et Jacky Kennedy, Paris 

DSC04237Sasha (the party is over), Turquie

DSC04082Denise, TurquieDSC03924Lea, Turquie

DSC03862-3Victor, Turquie

DSC03053Kenza et les siciliens, Sicile

DSC04913La vieille dame de la Rue des Rosiers, Paris

DSC01044Isabelle, Königswinter

DSC00532-2Maya, Königswinter

DSC00796La solitude (encore), Bonn

Le regard

Le 26 Juin 2015

A l'heure d'Instagram et des photos partout tout le temps, on en arrive parfois à oublier que le talent d'un photographe consiste à dévoiler le regard de son sujet. Et mieux, son âme. Je connais James Mc Murtry depuis 2 ans, j'ai vu des milliers de photos de lui. Jamais personne ne l'a mieux photographié que Thierry Vivier.

HJ3A2132 copyJames McMurtry, Apalachicola, June 25 2015.

Waiting around to die

Le 11 Juin 2015

Townes Van Zandt est un artiste américain oublié de beaucoup. Alcoolique et bipolaire, il a passé sa vie entière dans son trailer à Austin à composer des ballades sublimes et désespérés arrachant les larmes à celui qui les écoutait. Essayer donc pour voir..

Sometimes I don't know where This dirty road is taking me Sometimes I can't even see the reason why I guess I keep a-gamblin' Lots of booze and lots of ramblin' It's easier than just waitin' around to die

One time, friends, I had a ma I even had a pa He beat her with a belt once 'cause she cried She told him to take care of me Headed down to Tennessee It's easier than just waitin' around to die

I came of age and I found a girl In a Tuscaloosa bar She cleaned me out and hit in on the sly I tried to kill the pain, bought some wine And hopped a train

A friend said he knew Where some easy money was We robbed a man, and brother did we fly The posse caught up with me And drug me back to Muskogee It's two long years I've been waitin' around to die

Now I'm out of prison I got me a friend at last He don't drink or steal or cheat or lie His name's Codine He's the nicest thing I've seen Together we're gonna wait around and die Together we're gonna wait around and die

Beer & Wine

Lundi 8 Juin 2015 John Lennon a dit "French rock is as bad as English wine".

Moi, je dis "Sometimes, Belgian rock is as good as Belgian beer"

Bravo Kris Dane.

 

Un soir chez Trussart

Le 31 Mai 2015

885649_10153441749473287_7699409418877516444_o
885649_10153441749473287_7699409418877516444_o

The Rolling Stones, Los Angeles, May 20 2015

La maison de James Trussart est un trésor d'architecture art and craft au sommet d'une colline d'Echo Park. Chez James, il y a toujours plein de gens qui viennent de partout. La plupart sont des musiciens.

En dessous de la maison, il y a l'atelier de luthier. Chaque guitare que James produit est unique et les meilleurs guitaristes de cette planète ont leur Trussart (ne manquait plus que Mick Jagger qui vient d'acheter la sienne la semaine dernière).

Encore un peu plus bas, il y a le studio où toutes les soirées terminent. James dit "Les mecs, qui veut jouer?" Des gens qui ne connaissent pas se dirigent vers les instruments et cinq minutes plus tard, le chambard est lancé.

Juste un dimanche soir banal chez quelqu'un qui ne l'est jamais.

Les grands espaces

Le 19 Mai 2015 

Je ne sais pas si il y a un dieu ou un grand architecte là haut mais quelqu'un a bien réussi son coup en créant les paysages de Californie. Une succession de beautés à couper le souffle se succédant au fil des miles. Avec Jean-Paul, Bernard et Cédric, nous venons de passer une semaine parfois mystique, souvent drôle, toujours intense. Comme il semble bien qu'on ne vive qu'une fois, nous vous conseillons de tailler la route vers le Sequoia Park, la Death Valley, le desert de Mojave, Joshua Tree et la Highway 2.

blog23

blog21

blog20

blog18

blog17

blog16

blog14

blog13

blog19

blog12

blog11

blog10

blog9

blog8

blog15

blog7

blog6

blog4

blog5

blog3

blog2

blog1

blog22

Le slow

Le 23 Mars 2015

Tobias Jesso Jr. a définitivement la carte. La semaine dernière au South By Southwest d'Austin, tout le monde n'avait que ce nom au coin de la bouche. Je vous parie ma selle, mes bottes et le sourire de la crémière qu'il sera dans les Best of 2015 de tous les cadors de la critique musicale.

Sa chanson la plus connue est un slow dégoulinant de miel oscillant entre les Korgis et les trois accords d'Imagine. Ca pourrait être la bande son de "La Boum et les Gendarmettes" et on ne peut pas dire que le niveau des paroles donne mal à la tête.

Pourtant il faut bien avouer que c'est irrésistible.

https://www.youtube.com/watch?v=2ybYYKBd_40

Favorite track of 2014

Le 2 Décembre 2014 Pas besoin d'attendre les chansons du mois de décembre, The War on Drugs ont écrit la perle de l'année. "Eyes to The Wind" est un résumé de 50 ans de songwriting. De la pure came ricaine.

https://www.youtube.com/watch?v=SmFVauPAvHY

Silence on shoote

Le 25 Novembre 2014 Lorsque la nuit tombe, c'est l'heure où les coyotes descendent du canyon à la recherche d'une proie facile. Ce soir, sur le parking d'un motel glauque de Hollywood Blvd, j'ai vu le cadavre d'une blonde platine qui gisait dans le coffre d'une Oldsmobile 1942.

Just some old clichés for a normal day in L.A.

Untitled-2

Tagging in Echo Park

Le 23 Novembre 2014

On nous l'avait dit dès notre arrivée à Los Angeles : "un jour vous terminerez à Echo Park". Notre projet vient de commencer et la première étape sera la démolition et l'évacuation de la bicoque ruinée par un incendie il y a cinq ans.

Mambo, artiste français issu du street-art, installé à L.A depuis 5 ans et futur voisin nous a proposé d'aller rendre les derniers hommages à la maison armés de bombes de peintures, de vieux tracks de Easy-E et d'enfants inspirés.

On a foutu un beau dawa.

tag6

DSC08912

tag11

tag33

tag20

tag19

tag7

 

mambo"Positivity" by Mambo (www.mambo.vu)

Vive la France libre

Le 12 Novembre 2014

Pour une fois, je ravale mon couplet sur le cinéma français qui ne produit que de la daube car je viens de recevoir deux claques successives qui me laissent encore tout étourdi.

Vu en avance : Réalité. Quentin Dupieux annonce bien le topo de son nouveau film : "J'ai essayé de faire Inception en moins chiant et en plus drôle". Réalité est une farce absurde sur les rêves éveillés et les cauchemars de pleine conscience servi par Alain Chabat en guest star désabusée. La B.O n'est pas de Mr Oizo himself  mais se résume à une boucle de dix secondes de Philip Glass. Une belle pièce montée de loufoquerie.

http://www.youtube.com/watch?v=9mRBYYgpbE4

Vu en retard dans l'avion : Les Combattants. Un regard contemporain et jeune sur l'évolution du monde et les relations humaines. Je ne sais rien ou presque du réalisateur, des acteurs et du compositeur de la B.O (mention spéciale) mais cet ovni pessimiste, drôle et charnel est annonceur de belles choses à venir. A mon avis, Adèle Haenel devrait assez rapidement rentrer dans le Top 5 des actrices françaises.

http://www.youtube.com/watch?v=hyT4gEKn-ck

Sinon, pour rester dans la culture française, il parait que Bruel était de passage à LA le week-end dernier. Patrick ose tout et n'a pas peur de reprendre Bowie. A voir la vidéo, sa prestation reprend les attributs des deux films que j'ai aimés : entre cauchemar réveillé et ovni de drôlerie.

https://www.youtube.com/watch?v=KCq_4EVpyQQ